28 mai 2018 0 commentaire

X, Y, Z ou alpha, quel management ?

X, Y, Z ou alpha, quel management ?

Comme vous le savez, nous formons les managers de tous horizons (TPE, PME, ETI, grands groupes…).
Lors de ces formations nous privilégions, avant tout, les échanges et la pratique. Il n’est pas rare que certains nous confient leur « désarroi » face à « ces jeunes » autrement dit les autres générations qu’ils ne comprennent pas.

Nous percevons souvent la difficulté de ces collaborateurs qui ne se conforment pas aux règles imposées par l'entreprise (comme le fait d'arriver à une certaine heure le matin, le port d'une tenue de travail, ...). 
Certains managers se disent « outrés » de se voir poser, en entretien de recrutement, la question du salaire, des horaires et surtout de l'évolution professionnelle ! « Moi, à mon époque, ça ne se faisait pas ! ». Enfin et globalement, la question du rapport à l'autorité hiérarchique se pose « Je n'ai pas l'impression d'être reconnu en tant que manager et donc respecté comme je devrais l'être" ! 

Attention l'inverse est aussi vrai c'est-à-dire de « jeunes » managers - j'entends par là des personnes entre 25 et 30 ans - qui  font également état des difficultés à composer avec des collaborateurs plus séniors. Ils ne comprennent pas notamment ce besoin incessant de reconnaissance, de valorisation et leur difficulté à « partager » les infos, jouer collectif dans le cadre de projets transversaux, participer aux afterworks du vendredi soir …

Enfin, je pourrais aussi parler des stagiaires, ces plus jeunes gens « ultra connectés » qui parlent un langage pas toujours clair pour tout le monde (et je m'y inclue !) mi réel - mi virtuel. Ces stagiaires ont ce besoin incessant de se mettre en scène et d'être au courant de ce qui se passe sur la planète en temps réel… Bon ok j'exagère…

Alors, y aurait-il des « espèces » de collaborateurs différentes qui coexistent au sein des entreprises ? 

La réponse est sans appel : OUI ! 
Nous sommes aujourd'hui, dans nos entreprises, majoritairement 3 générations différentes communément appelés X, Y et Z (et les suivants comment les nommera-t-on ? … Les alpha paraît-il. Chut, on vous en reparlera plus tard, chaque chose en son temps…). 

L'enjeu des managers, au delà de tous les bons outils auxquels RH Performances forme (et oui, un peu de promo au passage ;), n'est-il pas nécessaire de s'adapter aux différentes générations, à leur vision de l'entreprise et à leurs attentes ? 

Oui, Oui et Oui… Je vous en dis un peu plus et vous livre "quelques petits trucs bons à savoir".
Commençons par ordre alphabétique (et oui le respect des règles propres à la génération X dont je fais partie :)  

Les X, qui sont-ils ? 
Ce sont ceux nés entre début 60 et fin des années 70. Allez je vous évite le calcul mental : la génération X a donc plus de 40 ans. La génération sacrifiée qui a connu deux chocs pétroliers, la crise, le chômage, l'arrêt de la croissance, du communisme, la chute du mur de Berlin et le sida ! Pas très fun tout ça.
Un impact évident sur leur personnalité au travail !
Les X se caractérisent par un attachement fort à leur entreprise. Leur carrière occupe un rôle central. Le respect des règles de l'entreprise leur est fondamental. La génération X, composée de « hard workers », a besoin de reconnaissance et de se sentir valorisée. Avoir un équilibre vie pro-perso est aussi essentiel pour eux. On ne mélange pas !

Les Y, les « Millenials »
la génération (née en 80 - milieu 90), la première génération numérique et omnisciente : 
  - numérique car elle a grandi avec les réseaux sociaux et 
  - omnisciente car elle a le savoir à portée de clic - ce qui change le rapport à l'autorité et à la hiérarchie !

Les Y ont été éduqués dans le culte de l'enfant Roi (bon ok, même à l'heure actuelle, il y en a encore beaucoup…). Par conséquent, tout leur est dû ! De plus, internet leur donne la possibilité d'avoir tout et tout de suite (un film, une pizza, un bouquin, … Vive Amazon !).
Quelles conséquences dans le monde de l'entreprise ? Ces trentenaires ne comprennent pas les organisations pyramidales, les décisions « hors sol ». Les valeurs sont primordiales pour eux : transparence, transversalité, interconnexion, ouverture d'esprit. 
Pour eux, le pourquoi passe avant le comment, l'exemplarité prime sur le statutaire, la flexibilité sur la sécurité. Pour eux la vie professionnelle sera faite de différentes expériences, de différents métiers, tous avec un point commun : l'épanouissement ! Ils ont besoin d'espace de liberté, d'expression et de rapidité. Tout cela dans un maillage vie pro et perso fort.

Une sacrée différence avec la génération précédente et qui nous éclaire sur certains modes de fonctionnement ! 

Enfin les Z 
qui arrivent sur le marché du travail (les moins de 25 ans), sont dans la suite de leurs aînés. Nés avec internet, leur vie est basée autour d'une communauté virtuelle avec un fort sentiment d'appartenance. Flexibilité, agilité les caractérisent !  La vie et le travail doivent être un processus fluide, qui apporte bien-être au quotidien. 

Bon alors une fois qu'on vous a dit tout cela, vous les managers, que pouvez-vous en faire ?

Déjà en prendre conscience est la première étape !
Réfléchir à comment intégrer ceci dans vos pratiques managériales pourrait être la seconde ?

Pour cela nous vous invitons à venir vous former au management intergénérationnel chez RH Performances qui aura lieu le 27 juin prochain. Pour plus d'infos, c'est par ici.

Laurence P, Experte Retail 

Ajouter votre commentaire
Aucun commentaire sur cet article pour le moment.