27 avril 2018 0 commentaire

Comment devenir un expert du questionnement en entretien de recrutement ?

Comment devenir un expert du questionnement en entretien de recrutement ?

En tant que Dirigeant, Responsable RH ou Manager Opérationnel, vous avez la lourde tâche de recruter votre future équipe. Vous vous posez tout un tas de questions au sujet de la meilleure méthode à adopter afin de questionner au mieux vos candidats pendant vos fameux entretien de recrutement.

Oui, l'entretien de recrutement va beaucoup plus loin qu'un simple échange entre deux personnes, si le recruteur sait poser les bonnes questions, identifier les leviers à actionner pour aller plus loin dans le questionnement et analyser les réponses du candidat.
Dans ce billet, je vous propose une méthode pour devenir l'expert de l'entretien, acquérir les réflexes d'un vrai détective en herbe !

Quelles sont les étapes d'un entretien de recrutement ?
Accueillir votre candidat chaleureusement 
Accueillez-le comme vous accueillez vos clients. Mettez le à l'aise : l'accueil n'est pas le moment de tester le candidat qui a déjà de l'appréhension. Il sera sans doute votre futur client, il gardera en tête cette première rencontre. C'est le bon moment pour lui proposer un café par exemple :)

Cadrer l'entretien
Après avoir accueilli avec convivialité votre candidat, posez le cadre de votre échange. Présentez-vous, donnez du sens en détaillant l'objectif attendu. Vous pouvez proposer des règles du jeu pour faciliter les échanges et toujours pour mettre à l'aise votre interlocuteur. Enfin, expliquez le déroulement de l'entretien en précisant le timing.

Présenter l'entreprise
Le but est de donner envie au candidat de venir travailler chez vous. Ne perdez pas de vue cet objectif. 

Ecouter le candidat présenter son parcours
Proposez au candidat de se présenter en 3 minutes. Laissez le s'exprimer sans l'interrompre pendant son pitch. Votre objectif est de repérer les points intéressants à détailler avec lui. 
Ce pitch de présentation est également un bon moment pour découvrir l'expression du candidat, son esprit de synthèse, sa structure et ses centres d'intérêts. 
Ensuite, invitez le candidat à présenter son parcours. Posez lui des questions sur les points intéressants pour le poste en question.
Validez les compétences du candidat, ses moteurs et ses motivations en le questionnant. 
Ne laissez aucune zone d'ombre, c'est le bon moment pour creuser en posant des questions et pour vous forger des convictions (et non pas des intuitions).

Étudier les attentes, les motivations et la personnalité
Cernez les souhaits de changement et les attentes du candidat sur 4 axes : son métier, l'entreprise, son équipe et son manager. Validez également les infos pratiques types mobilité, salaire, avantages, …
Cernez sa personnalité, ses modes de fonctionnement : si l'on demandait à votre entourage…  Effet miroir : « Je vous trouve … », « Je suis étonnée … », « Il me semble … », « J'ai cru voir ou comprendre … »…

Présenter le poste à pourvoir
Présentez le contexte, les enjeux, la mission et le profil recherché. C'est le moment de répondre aux éventuelles questions du candidat.

Conclure
Faites une synthèse globale (reprenant les attentes du candidat). Par exemple : « Voilà ce que vous m'avez appris sur vous… et ce que j'ai retenu de vos attentes pour demain. 
Lui envoyer un retour d'image sur son comportement dans l'entretien, ses atouts, ses points de vigilance. Donnez lui des conseils sur son CV. L'informer de la suite du processus de recrutement et enfin remercier le candidat et rester constructif et positif. 

Quelles techniques d'évaluation et de questionnement utiliser ?
Il existe plusieurs techniques de questionnement, voici les principales : 
  - En quoi ? Pour l'objectivité. 
  - Pourquoi ? Donner du sens, "donnez-moi un exemple ?". Rattacher à un sentiment / opinion à un fait concret.
  - Les questions ouvertes : quoi, qui, où, quand, combien, comment, pourquoi.
  - Les questions d'approfondissement, quelques exemples : "c'est-à-dire … quand vous dites que cela n'a pas été facile, qu'est-ce que vous voulez dire ?” 
"quand vous dites qu'il vous faudrait davantage de temps, vous pensez à quoi ?” "qu'entendez-vous par compliqué ?”
  - Les questions fermées
  - Les questions inductives : quelques exemples : "compte tenu de vos résultats, diriez-vous que votre année a été difficile ?” "Pensez-vous que votre manque d'organisation a influencé le retard pris sur ce projet?” "Croyez-vous que vous auriez dû agir d'une autre manière … ?”
  - Les reformulation écho et reflet. la reformulation "écho” porte sur le contenu (les mots) : "si j'ai bien compris” … reformuler différemment. Par exemple : "si j'ai bien compris, vous n'avez pas atteints vos objectifs ce mois-ci”. La reformulation "reflet”  porte sur les émotions et les sentiments. Elle consiste à essayer de reformuler les émotions qu'une personnes ressent ou essaie de nous exprimer. Par exemple : "si j'ai bien compris, vous n'avez pas atteints vos objectifs et j'ai le sentiment que cela a créé une frustration chez vous”. La reformulation permet de recentrer l'entretien lorsque celui-ci "part dans tous les sens"

Quels comportements à adopter en entretien ?
Avant toute chose, votre posture en tant que recruteur est importante et donnera le ton de l'entretien. 3 grandes actions : Donner du rythme, écouter et observer.

  - Donner du rythme en posant des questions et en reformulant régulièrement.
  - Écouter : être ouvert, réceptif et instaurer un client de confiance. Soyez empathique. Faites parler un maximum votre candidat. Écoutez activement soyez à l'aise avec les silences. évitez les pré-jugés, à priori et jugements.
  - Observer : bien se positionner et être attentif au non verbale.

Si vous recrutez vos futurs collaborateurs, ce billet est fait pour vous ! Il vous permettra d'assurer lors de vos prochains entretiens. Ce sont des conseils que nous appliquons, en tant que recruteur, au quotidien !

See you

Ajouter votre commentaire
Aucun commentaire sur cet article pour le moment.