1 décembre 2016 0 commentaire

“Paye ton taf“, le tumblr qui compile le pire du sexisme au travail

“Paye ton taf“, le tumblr qui compile le pire du sexisme au travail

“Paye ton taf“ est un tumblr qui offre le possibilité aux femmes de témoigner du sexisme normal dont elles peuvent être victimes sur leur lieu de travail.

"Elle est pas mal elle, on aurait dû l'embaucher à ta place", "Vous n'êtes pas baisable, habillée comme ça !" "C'est quand même plus agréable d'avoir une secrétaire qu'un secrétaire." et la liste de citations de ce goût là continue des pages durant : voilà ce que l'on trouve sur le tumblr Paye ton taf.

Nous avons tous déjà assisté à une blague graveleuse voire complément sexiste proférée entre collègue sous couvert d'humour. Dans ces cas là, la personne visée est bien souvent obligée de serrer les dents ou de ne pas relever. Ces non dits sont une véritable mine d'or, un puits sans fond exploité par le tumblr "Paye ton taf" qui vient rétablir quelque peu l'équilibre des sexes sur l'openspace.

À l'origine du projet, Anaïs Bourdet qui avait déjà créé en 2012 Paye ta shnek, un site qui dénonce le harcèlement de rue. Cette dernière a reçu pas moins de 350 témoignages dès les premières 48 heures du lancement de Paye ton taf. Dans un entretien au huffington post, elle explique que ces paroles proviennent de tous milieux sociaux confondus, quelque soit le niveau d'éducation, "la violence est la même partout, le phénomène concerne tout le monde." Il semblerait donc qu'Anaïs ait ouvert la boîte de Pandore car depuis son ouverture, le site n'en finit plus de récolter des propos tous plus révoltants les uns que les autres. 

Selon elle, les plateformes qu'elle a mises en place permettent aux femmes de prendre conscience qu'elles ne sont pas seules à être victime de sexisme au quotidien. D'autre part, beaucoup d'hommes venus au départ pour rire du contenu figurant sur le site finissent par reconnaître la gravité du phénomène notamment via les commentaires sur facebook.





Ajouter votre commentaire
Aucun commentaire sur cet article pour le moment.