26 octobre 2015 0 commentaire

Que devient Dan Price ? Dirigeant de Gravity Payments, il avait divisé son salaire par 14 pour augmenter celui de ses employés.

Que devient Dan Price ? Dirigeant de Gravity Payments, il avait divisé son salaire par 14 pour augmenter celui de ses employés.

Vous souvenez-vous de Dan Price, cet entrepreneur qui avait baissé son salaire pour augmenter celui de ses employés ? Quelles sont les retombées de son initiative 6 mois plus tard ?

En avril dernier, nous vous présentions le repositionnement de la politique salariale de l'entreprise américaine Gravity Payments. Initiée par son fondateur et dirigeant Dan Price, cette prise de position visait à mettre en place une rémunération commune de 70 000 dollars annuels, y compris la sienne.

Gravity Payments

Pour rappel, fondée en 2004, Gravity Payments est une société de traitement de paiements par carte bancaire qui compte aujourd'hui 120 employés. L'entreprise se situe à Seattle, la ville des États-Unis où le salaire minimum est le plus élevé du pays. Pour atteindre le seuil de 70 000 dollars annuels par employé, Dan Price a du baisser sa propre rémunération de près d'un million de dollars à 70 000 dollars, soit 14 fois moins. Néanmoins, la seule baisse du salaire de monsieur Price ne suffit pas à couvrir l'augmentation des quelques 120 salariés de la société, les profits réalisés par l'entreprise permettront de financer le reste de cet investissement.

Un bilan en demi-teinte

6 mois plus tard, force est de constater que l'action du jeune dirigeant n'a pas eu l'effet escompté. En effet, la nouvelle politique salariale de Gravity Payments a fait couler beaucoup d'encre et de nombreuses critiques ont entaché l'initiative de Dan Price. Soupçonné d'avoir orchestré un "buzz médiatique", le chef d'entreprise s'est vu accusé par son propre frère, co-fondateur de Gravity Payments de s'être alloué de larges compensations juste avant l'annonce du 13 avril dernier. Poursuivi en justice, l'histoire de la fratrie Price semble sortie tout droit d'une sitcom américaine.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là, pour financer son nouveau plan de rémunération, Dan Price a du vendre toutes ses actions, vider ses comptes épargne retraite, hypothéquer ses deux propriétés, et y ajouter les trois millions de dollars qu'il avait levé pour Gravity Payments. En clair, le succès de l'opération est vitale pour lui, tant est si bien que les médias le définissent comme le grand perdant de cette affaire.

La lumière au bout du tunnel

Durant ces six derniers mois et ce en dépit des critiques, Dan Price n'a jamais cessé d'y croire et les chiffres lui donnent raison. En effet, le chiffre d'affaires de Gravity Payments ainsi que ses profits ont doublé, malgré la perte de quelques clients due à leur crainte d'une hausse des prix, la fidélisation des clients est passée de 91 à 95 %. Après la perte de deux employés sceptiques, la société a recruté une dizaine de nouveaux collaborateurs. La seule ombre au tableau demeure la plainte de son frère qui sera examinée en mai 2016 et qui pourrait entraver la croissance de l'entreprise.

Plus que le destin de Gravity Payments, l'avenir de Dan Price décidera de la réussite ou non d'une politique salariale basée sur l'égalité et risque fort d'influencer de nombreux patrons et employés américains.

Source : LesEchos
Ajouter votre commentaire
Aucun commentaire sur cet article pour le moment.