20 octobre 2015 0 commentaire

“Top Recruiter : The Competition“, la téléréalité américaine du recrutement bientôt adaptée en France ?

“Top Recruiter : The Competition“, la téléréalité américaine du recrutement bientôt adaptée en France ?

Dans “Top Recruiter : The Competition“, une émission de téléréalité américaine, des professionnels du recrutement et des ressources humaines s’affrontent pour gagner le titre de “meilleur recruteur“. Le concept pourrait prochainement voir le jour en France.

En juillet dernier, nous vous présentions "The Apprentice : Qui décrochera le job", un programme télévisuel diffusé sur M6 à la rentrée 2015 où 14 candidats étaient en lice pour décrocher 1 CDI. Faute d'audience correcte, l'émission fut déprogrammée au bout de 2 épisodes. Près de deux mois après ce flop, la thématique des ressources humaines et du recrutement pourrait à nouveau tenter une apparition dans l'univers de la téléréalité française.

Diffusé sur internet chaque automne depuis 2012 "Top Recruiter" connait un très grand succès Outre-Atlantique. Par rapport à son homologue "The Apprentice", ce qui fait la force de ce programme réside dans sa capacité à plonger le téléspectacteur dans les coulisses du recrutement, un univers qu'il ne connaît pas ou peu. Ce dernier y verra peut-être là un moyen de réussir un futur entretien d'embauche. À contrario, "The Apprentice", se place du côté du candidat, une situation qui peut mettre mal à l'aise tant le concept jure avec la conjoncture économique actuelle et le marché de l'emploi en France.

Pour gagner le titre de "meilleur recruteur", les candidats s'opposeront lors de 5 épreuves testant leurs compétences de professionnels.

Lors de la première épreuve, nos talentueux recruteurs seront jugés sur leur capacité à identifier les bons profils. Avant même un entretien physique, ils devront démontrer leur maîtrise des outils classiques du recrutement : CVthèques, bases de données internes, jobboards, réseaux sociaux voire entretiens par webcam interposée.

Dans une deuxième épreuve, ces professionnels des ressources humaines devront, lors d'entretiens physiques, détecter chez les candidat les capacités utiles au poste recherché, le potentiel d'évolution, leur adéquation avec la culture de l'entreprise, le mode de management  et le feeling personnel. Pour se faire, nos chasseurs de têtes auront à leur disposition des évaluations d'aptitudes et compétences mais aussi certains tests de personnalité régulièrement utilisés dans le recrutement.

Le troisième facteur évalué sera l'habilité des recruteurs à donner envie aux candidats de rejoindre l'entreprise proposée. En tant que représentants de cette entreprise, ils devront savoir mettre en avant le bien-être des salariés, les opportunités de développement personnel et professionnel, la qualité du management, le niveau de rémunération ou encore l'implication sociale et environnementale de la société en question.

Par la suite, évalués pour la quatrième fois, les apprentis "Top Recruiters" devront s'assurer de la bonne intégration de leurs poulains dans leurs nouvelles fonctions. En effet, le processus de recrutement ne s'arrête pas à la signature du contrat, il est du ressort des recruteurs de s'assurer de l'intégration tant professionnelle que humaine de leurs recrues. Savoir répondre aux inquiétudes, détecter les malaises, rectifier le tir en cas de besoin, suivre les évolutions de compétences, analyser les premières performances seront les priorités des participants.

Enfin, la dernière épreuve sera une épreuve synthétique, les recruteurs devront défendre leur prestation générale au cours de l'émission pour accéder au titre de "Top Recruiter".

Après le récent échec de "The Apprentice" les producteurs se montreront peut-être frileux à l'idée de sortir un concept similaire, néanmoins, le succès rencontré par le programme aux États-Unis pourrait faire pencher la balance, une affaire à suive ...


Source : Les Echos
Ajouter votre commentaire
Aucun commentaire sur cet article pour le moment.